ADAF asbl

Communiqué N°34

12/02/2009 20:30

Au secours, FORTIS BANQUE va bien

Loin des scénarios apocalyptiques évoqués par tous les partis du gouvernement (en dehors du PS qui est le seul à avoir fait preuve de prudence et de modération) en cas de victoire du non, nous apprenons que la banque FORTIS va bien.

Alors que l’on nous promettait un aller simple pour l’enfer il y a 48 heures et que plusieurs éditorialistes des quotidiens du pays avaient perdu tout sens de la neutralité en appelant les actionnaires à voter oui sous peine d’être des irresponsables, il semble que l’on découvre ce soir que la banque FORTIS n’a plus de problèmes de liquidité, qu’elle a une bonne solvabilité et qu’elle n’entend pas licencier du personnel ! On se demande pourquoi cette annonce survient le lendemain du vote et non la veille.

Monsieur Reynders, qui n’en est plus à un détail près, s’évertuait hier soir à remercier les actionnaires belges ayant voté oui. Il oubliait un détail, il faut faire la distinction entre la quantité d’actions que possèdent quelques actionnaires et la quantité d’actionnaires qui possèdent quelques actions.

Autrement dit, notre cher ministre confond les grandes familles fortunées qui, pressées d’en finir avec cette affaire, ont voté oui en appliquant, pour des raisons stratégiques, l’adage « un tien vaut mieux que deux tu l’auras » et l’immense majorité de ceux qui ont voté non : des petits actionnaires dégoûtés par la manière indigne dont ils ont été traités depuis des mois. Pour ceux-là, il ne s’agissait pas de réorganiser leur patrimoine, il s’agissait d’honneur.

Puisse un jour Monsieur Reynders comprendre cela.

Madame Milquet se livra quant à elle à une attaque en bonne et due forme des investisseurs étrangers chinois et autres qui ont osé voter contre les intérêts du gouvernement. Au-delà de la délicatesse du signal envoyé aux investisseurs étrangers, on appréciera la grande diplomatie de la présidente du cdH. Amis étrangers, venez investir dans notre royaume, nous acceptons votre argent, mais pour votre droit de vote en tant qu’actionnaires, on verra…

En attendant, nous serons présents demain matin à Utrecht pour représenter nos membres à l’assemblée générale extraordinaire de ce vendredi 13 février 2009.



Tous les communiqués